Les Franciscains de France Belgique vous souhaitent la bienvenue !
Vous êtes ici :   Accueil » Saint nom de Jésus
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Calendrier
Frères
Evènements

Maisons

 ↑  
Services
Encyclopédie

Saint Nom de Jésus, fêté le 3 janvier.

La dévotion au saint Nom de Jésus a été répandue surtout par les prédicateurs franciscains du XIV°-XV° siècle, sous l’influence de st Bernardin de Sienne. Cependant ils avaient été précédés dans les monastères cisterciens, où, à partir des écrits de Bernard de Clairvaux on méditait sur la vie humaine de Jésus et où l’on célébrait son nom, comme en témoigne l’hymne Jesu dulcis memoria d’origine cistercienne, mais qui fut introduit plus tard dans l’office liturgique du saint nom de Jésus. – La vénération du nom de Jésus repose solidement sur des textes majeurs du Nouveau Testament. On sait que dans la tradition biblique, le don du nom par Dieu signifie une vocation ou une mission à accomplir (cf. Abraham, Israël, etc…). C’est aussi sur l’ordre de Dieu que Zacharie appelle son fils Jean. C’est l’ange de l’annonciation qui dit à Marie « Tu enfanteras un fils à qui tu donneras le nom de Jésus, il sera grand, il sera appelé Fils du Très Haut… » ; et lors de la circoncision de Jésus, l’évangile nous dit : « on lui donna le nom de Jésus, nom qu’avait indiqué l’ange, avant sa conception. ». Dès la prédication apostolique le nom de Jésus est invoqué : au nom de Jésus, Pierre guérit le boîteux de la Belle Porte (Ac 3, 6), et Pierre proclame, devant le Sanhédrin : « Il n’est sous le ciel aucun autre nom parmi ceux qui ont été donnés aux hommes, qui doive nous sauver… ». Enfin, l’Apôtre Paul dans Philippiens, 2, 9-10 « Dieu a souverainement exalté (Jésus) et lui a donné le Nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu’au nom de Jésus, tout genou fléchisse…. ».

Thomas de Celano, nous apprend que François d’Assise vénérait très spécialement le nom de Jésus et le savourait en le prononçant (1 Cel 86, 115 ; 2 Cel 199). st Bernardin de Sienne(1380-1444), le grand réformateur de l’Ordre franciscain, en fit le thème principal de sa prédication populaire. Il faisait afficher en tous lieux une représentation du monogramme de Jésus (IHS dans un soleil), comme une protection et un mémorial du salut. – Le succès qu’il remporta auprès des foules lui suscita des jalousies. Il fut dénoncé auprès de l’Inquisition, comme propageant une dévotion « idôlatrique », car selon certains théologiens dominicains, le nom de Jésus ne pouvait pas être invoqué sans lui apposer le nom de Christ qui disait la vocation messianique et la personne divine de Jésus. Ces subtilités furent victorieusement repoussées par st Bernardin de Sienne qui dût se justifier devant le Pape.- st Jean de Capistran prit sa défense auprès du pape Martin V. Celui-ci approuva la dévotion au Nom de Jésus et voulut faire de Bernardin l’évêque de Sienne. Mais Bernardin refusa, préférant continuer ses prédications en Italie. D’autres célèbres prédicateurs franciscains répandirent la dévotion au nom de Jésus, comme st Jacques de la Marche et Bernardin de Bustis. Le 7 janvier 1432, malgré de nouvelles attaques contre Bernardin, le pape Eugène IV imposa le silence à ses détracteurs. En 1530, la fête du Saint Nom de Jésus fut accordée aux Frères mineurs, et étendue à l’Église universelle en 1722, par le pape Innocent XIII.


Date de création : 03/01/2017 @ 09:28
Catégorie : Encyclopédie - Thèmes
Page lue 3706 fois

Devenir membre

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  Nombre de membres 25 membres
Nous aider ?

Différentes possibilités s’offrent à vous  pour soutenir et aider la vie et la mission des frères :

- tout d’abord le soutien fraternel auprès des frères et de nos communautés,
- l’accompagnement dans la prière, en vous joignant aux offices des frères  célébrés dans leur chapelle ou oratoire
- la participation aux activités proposées par les communautés,
- la proximité avec la spiritualité franciscaine…

Il est également possible d’aider financièrement la Province Franciscaine du bienheureux Jean Duns Scot, 7 rue Marie Rose, 75014 Paris. Pour cela 2 propositions :

- aider les activités missionnaires, ainsi que les religieux âgés pour leur permettre de vivre paisiblement le temps de la retraite, en versant vos dons à Franciscains-Solidarité et Services

- aider les activités humanitaires des frères, ici et en pays de mission, en versant votre offrande à Fondation François d'Assise.