Les Franciscains de France Belgique vous souhaitent la bienvenue !
Vous êtes ici :   Accueil » Louis d'Anjou, st, 1274-1297
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Calendrier
Frères
Evènements

Maisons

 ↑  
Services
Encyclopédie

St Louis d’Anjou est un frère mineur, né en 1274. Devenu archevêque de Toulouse , il est mort en 1297.

 Sa vie

Louis d’Anjou est le fils du Roi de Naples, Charles II d’Anjou. Il fut ainsi le petit neveu de saint Louis IX, roi de France, et le petit-fils de sainte Élisabeth de Hongrie. On hésite sur le lieu de sa naissance : probablement à Nocera Inferiore, pres de Salerne, en Italie, ou Brignoles en France, au Château des Comtes de Provence. Durant son enfance, il fut exilé, avec son frère, à Barcelone en Catalogne, comme otage pour la libération de son père, Charles II. Une fois libéré, il se rapprocha des Franciscains et renonça au trône en faveur de son frère Robert. Il entra au noviciat, en conflit avec sa famille ; mais on lui imposa, avec l’accord de Boniface VIII d’accepter un évêché sitôt sa profession religieuse.

Il fut ordonné évêque en 1296 par le pape Célestin V qui le nomma au siège de Lyon. Il conservait l’habit franciscain et préférait résider dans les couvents de l’Ordre, plutôt que dans les palais de sa famille. Il se fit remarquer par sa piété, et sa charité envers les pauvres qu’il invitait souvent à sa table et envers les malades. Le siège de Toulouse (France) devenant vacant, il fut nommé archevêque de cette capitale. En 1297, il se rendit à Rome (Italie) pour la canonisation de Saint Louis, roi de France, puis au retour d’une visite en Espagne, épuisé et malade de tuberculose, il s’est arrêté au château de Brignoles où il mourut le 19 août 1297. Il y est toujours très vénéré. Il avait demandé par testament d'être inhumé à Marseille, dans l'église des Franciscains, à côté du tombeau du bx Hugues de Digne et de sa sœur ste Douceline. Il fut canonisé par le pape Jean XXII, en 1317.

 Bibliographie

  • Un citoyen de Brignoles (=P. Callixte), La vie de Saint Louis, religieux de l'ordre de Saint François et évêque de Toulouse, Aubanel, Avignon, 1780, 294 pages.
  • Célestin Vielle, chanoine de la métropole de Toulouse, Saint-Louis d'Anjou, Evêque de Toulouse, sa vie son temps, son culte. Imprimerie franciscaine missionnaire, Vanves, 1930, 500 pages.
  • Léon Chancerel, Saint Louis d'Anjou, patron des prisonniers, Paris (1943 ?), Editions Franciscaines (coll. Profils franciscains)

Date de création : 17/08/2016 @ 07:55
Catégorie : Encyclopédie - Personnes-L-M
Page lue 5730 fois

Devenir membre

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  Nombre de membres 25 membres
Nous aider ?

Différentes possibilités s’offrent à vous  pour soutenir et aider la vie et la mission des frères :

- tout d’abord le soutien fraternel auprès des frères et de nos communautés,
- l’accompagnement dans la prière, en vous joignant aux offices des frères  célébrés dans leur chapelle ou oratoire
- la participation aux activités proposées par les communautés,
- la proximité avec la spiritualité franciscaine…

Il est également possible d’aider financièrement la Province Franciscaine du bienheureux Jean Duns Scot, 7 rue Marie Rose, 75014 Paris. Pour cela 2 propositions :

- aider les activités missionnaires, ainsi que les religieux âgés pour leur permettre de vivre paisiblement le temps de la retraite, en versant vos dons à Franciscains-Solidarité et Services

- aider les activités humanitaires des frères, ici et en pays de mission, en versant votre offrande à Fondation François d'Assise.